• No products in the cart.

Vous ne le savez peut être pas mais je suis « folle » du japon!
J’ai eu des périodes où tout ce qui venait de là bas me fascinait
J’ai vu des tooooooonnes et des tooooooonnes de reportages sur la population
la cuisine, les coutumes, la langue, les villes……..

J’avais notamment vu ces photomaton qui me faisaient totalement rêver!
Les PURIKURA!!!…..évidemment impossible d’en trouver en France 🙁

Et puis l’autre soir en rentrant à la maison (je suis dans le 2eme arrondissement en ce moment
pour réviser FLASH et apprendre JAVASCRIPT) je passe devant cette petite boutique
qui a dans sa vitrine un immense et magnifique Kimono et une armure de Samourai hallucinante!

Et je vois, en petit sur la porte les petites photos de PURIKURA avec une petite pencarte disant:
« Ici photos, 5€ rigolo » (ou un truc dans le style)
Je regarde dans le fond du magasin et crois bien apercevoir the FAMOUS MACHINE

Je rentre dans la boutique et fait mine de regarder tous les trucs mignons puis
me dirige dans le fond….ELLE est là devant moi! Elle fonctionne avec son écran tactile!! *_____*



Je cherche le vendeur car impossible de me débrouiller seule car la machine ne prend pas les euros
il doit me donner une pièce spéciale et SURTOUT m’expliquer comment ça fonctionne

Je m’installe (il y a la place pour 3 personnes) il m’explique que c’est un jeu d’abord où tu dois trouver
les petits personnages dans un décor, il me dit que pour valider c’est rouge!
Il est intrigué lui aussi que je connaisse « PURIKURA très populaire au Japon »
On galère un peu mais on arrive tout de même à se comprendre!

Je fais mes photos, j’en sélectionne, je les décors avec mon stilet et zou! c’est terminé!
Je rentre chez moi avec l’impression d’avoir fait un voyage éclair à TOKYO! ^_____^


MARUGEN, 33 rue des Petits Champs 75001 Paris

Stéphanie Rousseau - Directrice Artistique / Graphiste / Illustratrice passionnée par le dessin et la photo, curieuse par nature j'adore découvrir de nouvelles choses notamment lors de mes voyages. Je chante aussi à mes heures perdues (la nuit ? ;) )