photos © ByGlam avec mon CANON EOS 400D

À chaque moment de ma vie correspond un parfum, je ne sais pas si ça vous le fait parfois, croiser quelqu’un dans la rue et re-sentir ce parfum que vous portiez à vos 15 ans et avoir cet âge à nouveau. Cela m’est arrivée il y a peu chez Sephora lorsqu’une vendeuse m’a tendu une languette qui avait été aspergée du parfum de mon adolescence… Aussitôt tout revient en tête, la cour du lycée, l’odeur des couloirs, les rires avec les copines… La mémoire olfactive est vraiment quelque chose de très puissant.

Chaque parfum a un univers particulier et les parfums JP Gaultier sont connus pour leur sensualité, pour l’idée de la séduction qu’il s’en dégage. Dans mon esprit il n’y a pas 1 parfum Gaultier mais toujours un COUPLE de parfums Gaultier, l’homme et la femme. LE JEUX DE LA SÉDUCTION est toujours très présent dans les publicités.

Alors pour le lancement des deux nouvelles fragrances, nous avons été invitées dans un lieu mythique qu’est le restaurant LAPÉROUSE, le plus ancien restaurant de Paris dans lequel a diné notamment Manet…ou encore Jules Verne! Il est connu pour ses petits salons intimistes et une légende bien particulière liée à la séduction…

Les deux nouveaux parfums sont KOKORICO by night, la version plus sensuelle et profonde du KOKORICO classic. Une version plus sucrée, plus « tamisée »…
Et puis le CLASSIC X eau de parfum dont l’odeur de framboise est vraiment très subtile. Il a un côté poudré, très « lingerie » en fait!

Et vous? Quel rapport avez vous avec le parfum? Êtes-vous fidèle? En changez-vous souvent?

***CONCOURS EN BAS DU POST***







Vous pouvez gagner le COUPLE de parfums KOKORICO by night et CLASSIC X eau de parfum,
pour ceci il suffit de répondre à la question suivante dans les commentaires:
« Quelle légende liée à la séduction est enfermée dans les salons du restaurant LAPÉROUSE? »
Vous avez jusqu’à samedi 12h pour répondre à la question dans les commentaires,
je procéderai au tirage au sort dimanche

REPONSE: Dans les salons de LAPÉROUSE on peut trouver des miroirs sur lesquels les femmes testaient l’authenticité de leur diamant en les gravant
La gagnante au tirage au sort est LA PARISIENNE, BRAVO!

Author

Stéphanie Rousseau - Directrice Artistique / Graphiste / Illustratrice passionnée par le dessin et la photo, curieuse par nature j'adore découvrir de nouvelles choses notamment lors de mes voyages. Je chante aussi à mes heures perdues (la nuit ? ;) )

12 Comments

  1. bonjour stéphanie

    je tente ma chance car j’adore les parfums de jean-paul gaultier
    quel établissement magnifique, en allant chercher la réponse à ta question je me suis dis oh mon dieu pourquoi je n’ai pas trouvé ce restaurant lors de mon dernier week-end parisien…..une prochaine fois…..
    la légende de cet hotel particulier, est que les salons se transformèrent au fil du temps, en lieu privilégié pour les rencontres galantes, avec escalier dérobé et galéries souterraines. Voilà pour ma réponse en espérant que se soit la bonne.
    ton blog est génial, continue…..

  2. Bonjour et merci pour le concours !

    Ma réponse : Alexandre Dumas

  3. J’espère ne pas répondre à côté, mais pour moi l’aspect historique du restaurant qui est le plus lié à la séduction est le fait que les miroirs des salons sont gravés de petits cœurs, de points d’exclamation faits par les galantes, à la pointe des diamants qu’on venait de leur offrir… Ainsi elles pouvaient vérifier s’ils étaient vrais ou non.
    Ton article donne vraiment envie de découvrir ce lieu, bravo !

  4. Je pense qu’il s’agit de l’escalier dérobé qui permettait aux hommes politiques de faire des rencontres galantes en toute discrétion !?
    Je croise croise croise les doigts pour gagner ce joli concours !
    Elli

  5. ces photos sont vraiment superbe
    je suis comme toi ,adolescente je metter le CK one
    et maintenant je met porte chance eau fraiche de chez chanel
    je pense ne plus en changer
    gros bisous

  6. Hello!
    J’adore Jean-Paul Gaultier aussi, comme toi, ça résume ma jeunesse, mais pas tout à fait de la même façon, perso, ma grande soeur portait le classique pour femme et mon papa porte encore de temps en temps le mâle.
    Du coup, je découvrirai avec grand plaisir ces petits nouveau!
    Pour mettre toutes les chances de mon côté, je vais citer maison.com qui nous dit:
     » La légende dit qu’un escalier dérobé taillé dans la pierre permettait d’accéder au Sénat sans être vu ! On dit que les cocottes complaisantes envers les vieux Messieurs, mais pas pour autant naïves et dénuées d’intérêts financiers, vérifiaient la validité des diamants reçus en gravant leur nom sur des miroirs à l’aide de la pierre, histoire de s’assurer que les largesses esthétiques n’étaient pas récompensées par un vulgaire caillou de verre. La légende court, les légendes amusent et font rêver… » voilou!
    Je croise les doigts et merci pour ce chouette concours!
    Bonne soirée!
    Tchoumpi

  7. Les salons servaient aux rencontres en amant et amantes, lien direct donc avec une séduction très présente à l’époque avec des amours très érotiques. Ainsi, les amants se retrouvaient histoire d’un peu d’intimité, et il parait même que les maîtresses gravaient leurs noms ou celui de leur amant avec les bijoux et plus précisément les diamants que leur offrait leurs amants…

    Hahaha quel magnifique lieu 🙂

    Bisous !

  8. Les deux légendes existent mais je préfère celle des coeurs gravés au diamant ! Le Sénat c’est moins glamour 🙂

  9. Je vais également tenter ma chance ! (Sait-on jamais !) 🙂

    Je pense que la légende liée à la séduction est sûrement celle qui dit
    que des femmes (de moeurs légères…) prenaient l’habitude de graver leur
    nom sur les miroirs du restaurant à l’aide des diamants, agréables présents de leurs prétendants.

  10. moi aussi j’ai trouvé ! il s’agit de l’escalier dérobé dans un salon intime qui rejoignait direct le sénat et aussi les miroirs gravés 8 en tous les cas ça m’a l’air splendide cet endroit ! merci glam pour ce concours !

  11. Alors il y en a 2 legendes :
    . La légende dit qu’un escalier dérobé taillé dans la pierre permettait d’accéder au Sénat sans être vu ! On dit que les cocottes complaisantes envers les vieux Messieurs, mais pas pour autant naïves et dénuées d’intérêts financiers, vérifiaient la validité des diamants reçus en gravant leur nom sur des miroirs à l’aide de la pierre, histoire de s’assurer que les largesses esthétiques n’étaient pas récompensées par un vulgaire caillou de verre.
    Voila je croises les doigts bisou

  12. bonsoir
    Je pense que la legende du restaurant c’est qu’il existe un escalier derobé ,taille dans l’epaisseur du mur et accedant au senat par des galeries souteraines et aussi les miroirs sur lesquels les « cocottes »prenaient l’habitude de graver avec des diamants offerts par ces messieurs .
    merci pour le concours